Maison Viking

On a trouvé des maisons vikings dans presque toutes les régions du Danemark.

Seule une petite partie des Vikings vivait dans les villes. La plupart d'entre eux étaient des fermiers, qui vivaient dans de petits villages composés de 6 à 7 fermes. Pour eux, la ferme, les animaux domestiques et l'agriculture étaient des éléments essentiels de la routine quotidienne. La journée commençait lorsque le coq chantait à l'aube.

Habitation Viking

Une maison Nordique longue

La ferme

La plupart des Vikings vivaient dans une ferme, qui était souvent délimitée par une clôture. La ferme était centrée autour d'une maison d'habitation - la longhouse - qui était le bâtiment principal. Outre la maison d'habitation, la ferme se composait souvent de divers secteurs d'activité et d'autres bâtiments, dont des dépendances, des granges, des écuries et des ateliers.

Dans les villages, les fermes étaient généralement regroupées autour d'une zone ouverte ou d'une rue commune.

La maison longue sur la ferme

Les maisons vikings étaient construites en bois. Les maisons longues avaient des murs courbés, formant un contour semblable à celui d'un navire. Les murs étaient revêtus d'argile ou constitués de planches de bois placées verticalement dans le sol. Elles soutenaient le toit, ainsi que deux rangées de poteaux internes. L'extérieur de la maison était souvent soutenu par des poteaux inclinés. Les toits étaient inclinés et pouvaient être en chaume ou en bois.

Maison Nordique

Au milieu de la maison se trouvait une cheminée oblongue (qui n'est pas une cheminée tel qu'on l'entend de nos jours). C'est là que la nourriture était préparée. Le long des murs, il y avait des lits en planches, sur lesquels les Vikings pouvaient s'asseoir ou dormir. À une extrémité de la maison, les animaux étaient logés dans des stalles, s'il n'y avait pas d'étable à la ferme.

Les Vikings réparaient constamment leurs maisons. L'humidité était le grand ennemi car elle entraînait la pourriture. Cependant, ils savaient aussi protéger le bois en brûlant les poteaux de leurs maisons.

Maisons enfumées

Les maisons des Vikings n'avaient ni cheminée ni fenêtre. Au lieu de cela, il y avait un trou dans le toit, où la fumée du feu s'échappait. Le manque de ventilation signifiait qu'il y avait beaucoup de fumée dans une maison viking.

Cette situation est comparable à celle des maisons avec cheminée ouverte, que l'on trouve encore aujourd'hui dans certaines régions d'Afrique et d'Inde. Les femmes et les jeunes enfants, en particulier, qui vivent dans ces maisons sont atteints de maladies pulmonaires. Le niveau de fumée est bien supérieur aux recommandations de l'Organisation mondiale de la santé.

Maison Scandinave

Banquets

L'hospitalité et les banquets jouaient un rôle important à l'époque des Vikings. L'hospitalité était offerte aux étrangers en voyage, qui pouvaient se rendre dans la ferme la plus proche, et y chercher nourriture et logement. En outre, des banquets étaient organisés, auxquels étaient invités des amis et des voisins pour les célébrations liées aux fêtes de l'année, aux mariages et aux enterrements.

Les banquets jouaient un rôle important dans les sociétés vikings décrites dans la littérature des sagas et les poèmes eddiques. Ils comprenaient des conseils et des règles sur la façon dont on devait se comporter en tant qu'invité. Et surtout sur la façon dont un hôte devait se comporter envers un invité.

Une scène de réception bien connue est représentée sur une pierre (voir l'illustration ci-dessous). Une porte est représentée. Devant la porte se tient une femme avec une corne à boire à la main, prête à recevoir des invités. La scène est souvent interprétée comme l'arrivée de guerriers morts au Valhalla. Et la femme comme une valkyrie, qui les reçoit. Cependant, la scène peut également montrer comment s'est déroulée la réception d'un banquet ordinaire.

Intérieur maison Viking

Intérieur maison Viking

Enterré près du village

Les Vikings enterraient leurs morts à une courte distance du village, généralement entre 300 et 600 m. De nombreuses fermes et lieux de sépulture étaient séparés par un cours d'eau. Celui-ci a été identifié sur des sites danois importants, tels que Gammel Lejre et Tissø sur Zealand et Mammen, près de Viborg, dans le Jutland.

L'explication se trouve dans la mythologie nordique, dans laquelle le cours d'eau Gjöll séparait la terre des vivants de celle des morts. On peut établir des comparaisons avec le Styx, fleuve de la mythologie grecque, sur lequel le passeur Charon a reçu une rémunération pour assurer le transport vers le pays des morts connu sous le nom d'Hadès.

Peut-être ces lieux de sépulture peuvent-ils être considérés comme des preuves de la religion viking ? Cependant, une telle interprétation n'est pas appropriée pour tous les lieux de sépulture vikings. Un nombre important de lieux de sépulture sont situés à plus de 1 km d'un cours d'eau. Il est probable que d'autres explications soient en jeu dans ce cas.